Conférence à Océanopolis

mercredi 25 août 2010
par  Webmestre
popularité : 91%

Jeudi 26 août, 21h, Oceanopolis

La Dette Climatique science, éthique et communication

Notre climat change et nous ne changeons rien, ou presque, en dépit de l’ampleur des conséquences sociales, environnementales, économiques, que ces changements vont générer et génèrent déjà. Parmi les divers points de désaccord qui n’ont pas été résolus à Copenhague en décembre dernier, la question des rapports Nord-Sud a peut-être été la plus frappante. C’est que le changement climatique soulève à ce sujet, deux questions éthiques fondamentales. La première, c’est le fait que les pays développés ont émis environ 80% des émissions de CO2 cumulées depuis le début de la révolution industrielle tandis que ce sont les pays les plus pauvres qui en subissent déjà les conséquences. La deuxième, c’est que ces mêmes pays pauvres aspirent à un développement dont on sait qu’il ne pourra se faire sur la base des mêmes énergies fossiles qui ont permis le développement du Nord et causé ce problème du réchauffement climatique. Au cours de cette conférence, Olivier Ragueneau (IUEM) proposera de repenser le développement, au Nord comme au Sud, à la lumière de l’idée d’une dette climatique, due par les pays développés aux pays du Sud. Comment l’estimer ? Combien vaut-elle ? Quelles implications pour les rapports Nord-Sud et quelles implications dans notre vie quotidienne, ici, au nord, à la maison comme à l’école ou au travail ? L’idée de dette climatique, qui remet au premier plan la notion de principe de responsabilité, pourrait être porteuse d’espoir et s’avérer riche de sens ; c’est tout l’objectif de cette conférence que de sortir du pessimisme souvent attenant à ce problème majeur qu’est le changement climatique. Cette conférence interrogera d’ailleurs la façon de communiquer autour de cette thématique ainsi que la place du scientifique dans ces grands débats de société.


Commentaires  forum ferme