En direct de Copenhague : 14/12/2009

Par Olivier Ragueneau
mardi 15 décembre 2009
par  Webmestre
popularité : 91%

Je m’en reviens avec quelques nouvelles Danoises...

Deux journées assez différentes entre hier et aujourd’hui. Hier soir, déprime totale.
D’abord, le texte qu’on avait envoyé n’a pas plu tant que ça aux Boliviens. Ils l’ont lu en diagonal je pense (parce qu’évidemment, notre texte était super ;-) mais surtout, ils n’étaient pas d’accord avec l’objectif à 450 ppm (2°C). Nous, on était resté là-dessus parce que c’est ce qui avait été décidé en mars dernier lors de la conférence qui s’était tenue ici. Et c’est ce qui devait être négocié ici. Les calculs de la dette ont été effectués sur cette base et incorporés dans ce document. Seulement entre temps, il y a un mouvement qui s’est crée autour d’un objectif plus draconien, 350 ppm pour limiter le réchauffement à 1°C. je vais y revenir en parlant de la journée d’aujourd’hui mais restons sur hier pour le moment. Du coup, ils ne nous ont pas trouvé assez ambitieux...

La deuxième raison déprimante, c’est que la session où je devais parler hier a été annulée :-( C’est parfois assez folklorique, l’organisation ici. Ce n’est pas simple il faut dire, avec tout ce monde. Ce n’est pas non plus le même bazar que pour l’entrée dans le Bella Center, vous avez du en entendre parler. En tous cas, j’étais programmé dans une session où ce n’étaient pas des conférences mais des sketches, sous forme de jeux de rôle. Le problème, c’est que ceux d’avant ont quelque peu débordé et que la dernière partie a sauté, faute de temps... Bref... Je me suis couché tôt du coup, pour oublier...

Aujourd’hui, le moral est remonté ! Ce matin, comme le gars qui mène notre groupe de travail ne s’en laisse pas compter et veut essayer de mener ce processus, il est vrai fort intéressant, jusqu’à son terme, il a décidé qu’on allait prendre le problème par un autre bout. Il a réfléchi toute la nuit sur les causes de désaccord (c’est son job en fait) et nous avons convenu de travailler sur les grands principes qui devraient sous-tendre un accord. L’idée étant de faire en sorte que les pays du Sud tombent d’accord sur les principes, pour ensuite ne pas se laisser entraver par des désacccords, parfois importants, mais certainement moins importants que les points d’accord. Puis sur cette base, essayer d’aggréger d’autres pays... Ca peut paraitre étrange mais de fait, quand on regarde les projets d’accord qui circulent, ces grands principes ne sont même pas évoqués (les droits de la nature, l’idée de dette, l’idée d’aller vers une vraie justice climatique internationale etc...). Donc on a extrait de notre premier document, quelques principes comme ça. Et Andrew les a transmis en fin d’après-midi... au Président des Maldives !

En fin d’après-midi en effet, il y avait une session toute entière dédiée à cette initiative que vous retrouverez sur le site 350.org. Je vous laisse regarder et on pourra en reparler parce que mon opinion n’est pas encore faite sur ce sujet. D’un côté, de fait, ce serait bien de revenir à 350 ppm, sachant qu’on est déjà rendu à près de 390... Mais de l’autre, chacun sait déjà combien il sera difficile de limiter à 450 alors 350... Mais bon, faut creuser ça. Toujours est-il qu’il y avait cette session, très intéressante, au cours de laquelle on nous a montré des images tournées un peu partout dans le monde, de toutes les initiatives (5200) qui ont rassemblé des gens le 24 octobre, autour de ce nombre magique. Et à la fin de la session, M. Nasheed, est intervenu, le président des Maldives donc, assez pionner sur cette thématique, sur la dette aussi etc... Vous en avez entendu parler si vous avez écouté l’émission sur France Culture. Et donc voilà, Andrew lui a remis le document et comme la dernière fois... on verra ! Ce sera pareil que la dernière fois hein... mais bon, chacun fait ce qu’il peut pour faire avancer le schmilblick j’imagine. Et même si on sait bien que ça ne va rien changer, le processus lui-même est intéressant et on rencontre des gens incroyables. Par exemple, il y a une iranienne dans notre groupe ; et quand je lui ai parlé du calculateur des émissions de CO2, elle m’a parlé d’un projet qu’elle a dans son école et de possibles financements avec... un prince d’Arabie Saoudite ! Moi qui cherchais des sous pour la communication de la science...

Avant cette dernière session, il y a eu une manif ce midi. Un rassemblement plutôt, devant le Bella center. C’était organisé par "Jubilée South", une grosse ONG qui lutte pour l’annulation de la dette des pays du sud, entre autres. Ce sont eux qui organisaient la session d’hier. C’était une manif pour réclamer le paiement de la dette climatique ! je ne pouvais pas rater ça. Il n’y avait pas grand monde mais il ne pouvait pas y avoir grand monde non plus, dans la mesure où la police avait bien circonscrit la chose. On était parqués sous le métro (aérien, je vous rassure), dans 300 mètres carrés je pense. mais quand même, le long de la looooongue file d’attente des délégués qui attendaient là depuis des heures déjà, de pouvoir entrer dans le Bella center... Ils ont eu un peu d’animation du coup. Avec des slogans du type "What do you want ? reparations. When do you want them ? Now (ou même "yesterday"). Pay up, pay up, pay up your climate debt.
Il y avait même un groupe, joliment vêtus, qui le chantaient ! La vidéo est sur youtube :

Voilà... Rien de tel que ce rassemblement pour remonter le moral ! Sauf que je dois dire qu’aujourd’hui, je ne sais même plus si l’obtention d’un accord en fin de semaine serait une bonne nouvelle ou non. C’est dingue ça...

Bonne nuit ! J’essaierai de vous réécrire mercredi soir, après la manif prévue le 16 donc, vers le Bella Center.
Olivier


Commentaires  forum ferme