Idées de bonnes résolutions pour 2013

mercredi 2 janvier 2013
par  Laurent Abéguilé
popularité : 90%

En cette nouvelle année 2013, Tamm ha tamm vous souhaite à tous une année plein de 13o, de 13on, de 13onheur !

Merci à Véronique pour cette belle formule de voeux.

Le début d’une année est souvent l’heure des résolutions. Le 24 mars 2012, nous avions diffusé le film ’In transition 1.0’ lors du printemps de la transition à Plougonvelin.

A l’issu de la projection, nous avions demandé aux spectateurs d’écrire sur les papiers que nous leur avions distribués.

- sur le papier orange : Ce que je peux faire
- sur le papier rose : Ce que ma commune peux faire
- sur le papier jaune : Ce que le gouvernement peux faire
- sur le papier bleu : Autre idée, réflexion

JPEG - 126 ko

Ce que je peux faire

Voici la transcription des messages oranges "Ce que je peux faire" aimablement saisies par Brigitte.


Continuer à être écoresponsable.

Faire un compost pour éviter les déplacements jusqu’à la déchetterie.

Un atelier intergénération en patchwork et récupération textile, dont retouche de vêtements et vêtements de patchwork avec tissus usagés.

Jardin partagé + achat groupé.

Parler de cette possibilité de concevoir une société différente, avec des concepts tels que ceux présentés dans le film, avec autant de gens que possible autour de moi.

Ne pas voter Front National.

Continuer à faire de ‘petites’ actions de sauvetage pour l’environnement.

M’efforcer d’utiliser moins ma voiture.

Mettre en œuvre des actions pour sensibiliser mes élèves au concept de transition.

Rendre public ‘Plougonvelin en transition’

M’interroger plus souvent sur mes actes de la vie quotidienne (conséquence des achats, des vacances, …).

Voter Eva Joly.

Repenser mon mode de vie : manger local, naturel et de saison ; vivre plus localement ; diminuer mes déplacements en voiture et utiliser le vélo, le covoiturage et les transports en commun ; réinventer mon lieu de vie : habitat + écologique (toilettes sèches, phytoépuration, …) ; cultiver ma propre nourriture ; réinventer les liens sociaux, être + réceptif aux autres personnes qui m’entourent ; partager ; rêver ; faire rêver ; réinventer.

Installer une éolienne. Changer de fourgon pour un moins polluant.

Essayer d’appliquer à moi-même ce qui me paraît devoir être fait à plus grande échelle.

Consommer local et de saison.

Etre à l’écoute du vivant et de l’être humain ; devancer une aide physique, morale ou un juste besoin d’amour ; partage des savoirs.

Utiliser moins la voiture.

Ecouter les autres ; participer aux activités associatives ; aider les autres ; rester humble.

Cultiver davantage mon potager.

Marcher ; pédaler ; ramer ; nager ; cultiver ; planter.

Arrêter tous les projets de nouvel aéroport ; Favoriser les filières de recyclage ; surtaxer les déchets.

Continuer à agir dans ma vie privée et professionnelle.

Mieux gérer mon mode de transport quotidien domicile-travail ; mutualiser davantage les outils et autres matériels au sein du voisinage.

Réfléchir à mes besoins de mobilité.

Prendre le temps de mieux m’organiser pour covoiturer ou prendre le car pour aller au travail.

Ouvrir un magasin de jardinage pour aider chacun à produire une partie de sa nourriture.

Agir dans mes propres habitudes de vie : tri des déchets, covoiturage, choix de mes habitudes de consommation ; m’engager dans un projet collectif ; réfléchir et éventuellement remettre en question mon mode de vie ‘global’ en me donnant les moyens ; assumer ma responsabilité dans ce qu’est le monde actuel et la volonté de changer.

Consommer localement ; inviter mes voisins ; grouper mes déplacements ; partager mon expérience.

Moins conduire et plus prendre car ou vélo ; donner des idées, des pistes de changements pour une éducation autre ; continuer à changer ; échanger mes graines ; me former à la transition ; en parler à d’autres.

Dégonfler les roues des 4x4 la nuit ; manger moins, plus frugal, y en aura pour tout le monde ; main d’œuvre en cuisine, boycott des plats cuisinés.

Communiquer ce que je réalise en économie d’énergie ; continuer à ‘éduquer’ les personnes de mon entourage sur la nourriture, le recyclage, …

Prendre plus souvent mon vélo pour me déplacer ; manger des fruits et légumes qui sont produits localement et en tenant compte des saisons.
Utiliser davantage le vélo ; continuer à modifier mes sources d’approvisionnement (de + en + local).

Vivre dans un habitat groupé écologique avec potager collectif.

Moins utiliser l’ordinateur, consommateur d’énergie pour sa fabrication, soin entretien, le maintien des serveurs, leur renouvellement, leur consommation propre, …

Me déplacer en vélo plutôt qu’en voiture, prendre la navette pour aller à Brest ; prendre des vacances pas trop loin.

Je garde mes déchets : exonération de ma taxe d’enlèvement par le camion poubelle qui n’aura plus besoin de venir.

Continuer à ne pas repasser le linge et le laver le moins souvent possible.