Conférences de la fête du Jardin

vendredi 18 mars 2011
par  Laurent Abéguilé
popularité : 90%

Programme et horaires des conférences de la fête du jardin du dimanche 27 mars 2011.

- 11H30 : Permaculture - pour un avenir plaisible par Laurent Abéguilé, permaculteur.

- 14H30 : La diversité cultivée par Blanche Magarinos Rey, avocate en environnement.

- 16H30 : La santé au printemps par Delphine Kappler, herboriste, Les 5 sens

La permaculture pour un avenir plaisible à 11h30

Toutes les visions de l’an 2000, nous promettaient des déplacements en soucoupes volantes, des voyages sur d’autres planètes, des robots qui feraient tout à notre place. Seulement toutes ces visions prospectives avaient omis que l’énergie ne peut être disponible en quantité illimitée.

La permaculture nous propose une philosophie pour concevoir un monde durable car il prend soin de la terre et des humains qui y vivent.

Pour un avenir plaisible...

La diversité cultivée à 14h30

Nous avons perdu, sur le continent européen, et en un siècle seulement, 75 % de la biodiversité cultivée, selon les estimations les plus récentes de la FAO.

L’agriculture intensive, avec ses vastes surfaces en monoculture, ses intrants chimiques, ses semences « améliorées » homogènes, et ses phénomènes de concentration des opérateurs économiques, est la cause principale de cette inquiétante érosion génétique.

La législation, mise au service des programmes de planification agricole d’après-guerre, puis à celui des intérêts corporatistes de la filière semencière, a largement accompagné ce mouvement. Un mouvement d’exclusion des variétés anciennes du marché, et d’appropriation du vivant.

Ainsi, les semences de variétés anciennes, appartenant au domaine public mais exclues du Catalogue Officiel des variétés autorisées à la vente par les conditions d’inscription de celui-ci, sont aujourd’hui interdites de cité. Et ses opérateurs sont l’objet de poursuites judiciaires. Le cas de Kokopelli est sur ce point emblématique.

Face à ce constat d’érosion des ressources phytogénétiques, deux visions s’affrontent : l’une souhaite miser sur le savoir-faire des agriculteurs et les capacités d’adaptation des semences, l’autre tend à la conservation des variétés existantes dans des banques réfrigérées. Les initiatives de « sélection participative », d’une part, et la construction de l’Arche de Svalbard en Norvège, d’autre part, illustrent ces deux visions de l’avenir de l’Humanité sur Terre.


Commentaires  forum ferme