Préparation d’un compost en bio-dynamie

mardi 1er mars 2011
par  Laurent Abéguilé
popularité : 91%

Jeudi 24 février, à l’invitation de Jeanne Mengès, Laurent et Emilie ont assistés à la préparation d’un compost en biodynamie à Ploumoguer.

Un compost se fait toujours au même endroit à l’ombre d’un arbre, idéalement un noisetier ou un sureau. L’hiver était bien avancé ; le mieux est de le faire à l’automne.

On commence par aérer le sol à l’endroit ou sera monté le tas et on met une première couche de Branchages. Cela permettra de voir où s’arrête le compost et où débute le sol lorsque l’on prendra le compost mûr.

JPEG - 177.4 ko

- Une couche de Paille, ou feuilles, ou BRF et même un mélange des 3 si l’on veut.
- Un couche de Fumier de vache. Elle peut être remplacée par de l’ortie et de la consoude. Couper les orties avant le 24 juin pour ne pas avoir de graines.
- Saupoudrage avec de la poudre de Roche (Quartz).
- Une couche de Terre du jardin ou de forêt, ou de la paille décomposée.
- Saupoudrage avec du Lithothamne (Algue calcaire). Si la terre est trop sablonneuse on la remplacera par de la Bentonite.
- Un couche de Vert. Cela peut de l’herbe des feuilles de légumes du jardin, du compost ménager.
- Aspersion d’EAU préparée avec de la bouse de vache ayant séjourné dans une corne de vache sous la terre. Il est conseiller de faire le tour complet dans les aiguilles d’une montre. Toutes les personnes présentes peuvent asperger.

Émile nous propose de mémoriser cette succession de couches avec le procédé mnémotechnique suivant : BPF RTL VO.

On recommence ensuite 3 autres fois depuis la paille jusqu’à l’aspersion d’eau PF RTL VO.

JPEG - 148.6 ko
Pour préparer une décomposition harmonieuse, on l’ajoute dans le tas différentes préparations. Pour cela on effectue 5 trous avec un manche de fourche par exemple. Dans le premier coin on mettra de l’Achillée millefeuilles, puis en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre de la Camomille dans le second, de l’écorce de Chêne dans le troisième, du Pissenlit dans le quatrième coin et ensuite de l’Ortie dans le cinquième trou placé au centre du tas. La sixième préparation à base de Valériane demande d’être dynamisée.

Cela nous a permis de faire une pose café-gâteau chez Simone qui nous à merveilleusement reçus.

La dynamisation de la Valériane consiste à mettre 4 gouttes dans 5 litres d’eau de pluie tiède et de mélanger en commençant à tourner un bâton tenu par la main droite depuis l’extérieur du sceau vers l’intérieur en sortant le bâton verticalement. Puis de le faire de la main gauche dans le sens inverse toujours de l’extérieur vers l’intérieur. Recommencer de la main droite puis la main gauche pendant 20 minutes. La préparation servira à aperger le tas de compost en tournant toujours dans le sens des aiguilles d’une montre.

Pour finir, le tas sera recouvert d’un bon manteau de paille afin de passer l’année entière au chaud. Le fait de le laisser en place pendant les 12 mois de l’année lui permettra d’être exposé à l’ensemble des constellations.

JPEG - 192.6 ko

S’il ne pleut pas pendant un mois il vaudra mieux arroser afin de maintenir la décomposition active.

Le compost une fois mûr au bout d’un an sera réparti dans le jardin à raison d’une à deux pelletées par mètre carré.


Commentaires  forum ferme

Navigation